top of page
  • Photo du rédacteurLuceat Conseil

Le concours i-Lab, par BPI France

Le concours i-Lab a été créé en 1999 par le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation pour stimuler l'esprit entrepreneurial, surtout chez les étudiants, les jeunes diplômés et les chercheurs. Il vise à renforcer le soutien à la création d'entreprises innovantes et à mieux aider les startups basées sur la recherche technologique à se développer.


Le concours est budgété par le programme financement d'avenir et le financement est mis en place par BPI France.


L'objectif du concours i-Lab


Le but du concours est de découvrir des projets d'entreprises innovantes et de soutenir les meilleurs projets avec une aide financière et un accompagnement sur mesure. La bourse accordée à l'entreprise est destinée à financer le programme de R&D pour achever le produit, le processus ou le service technologique innovant.


Les conditions d'éligibilité au concours i-Lab


Les dépenses admissibles sont celles liées directement au programme de R&D de l'entreprise créée et peuvent atteindre un montant maximal de 1 million d'euros.


Elles incluent les coûts de personnel, de fonctionnement et d'équipement (évalué selon la durée d'amortissement) associés aux activités telles que la conception et la définition des projets, la propriété intellectuelle, les études de marché, les évaluations, la recherche de partenaires, l'expérimentation, le développement de nouveaux produits, procédés ou services, la réalisation et la mise en œuvre de prototypes, maquettes ou pilotes, ainsi que les conseils, la formation et l'accompagnement.


Les dépenses admissibles peuvent être incluses à partir de la date de création de l'entreprise.


Critères de sélection des lauréats du concours i-Lab


L'évaluation des projets soumis dans le cadre du Concours i-Lab se fonde sur une analyse des aspects humains, technologiques, environnementaux, juridiques et de la propriété intellectuelle, financiers et commerciaux. La sélection des projets se base sur les critères clé suivants :

  • Innovation de la technologie et preuve du concept établie ;

  • Viabilité économique du projet ;

  • Potentiel significatif de développement et de création de valeur, y compris à l'échelle internationale ;

  • Motivation, disponibilité et capacité du candidat à fonder et à diriger une entreprise, à diriger une équipe et à établir des partenariats ;

  • Engagement du candidat dans le projet ;

  • Qualité et complémentarité de l'équipe ;

  • Maîtrise de la propriété intellectuelle et des droits de tiers (en particulier la liberté d'exploitation).

De plus, les conséquences du projet en termes de durabilité et d'effets sociaux, notamment en ce qui concerne la promotion de l'égalité hommes-femmes et l'inclusion, seront considérées :

  • Réduction des impacts du changement climatique ;

  • Mise en place d'une adaptation au changement climatique ;

  • Utilisation soutenable et protection des ressources en eau et marines ;

  • Passage à une économie circulaire ;

  • Prévention et réduction de la contamination ;

  • Sauvegarde et restauration de la biodiversité et des écosystèmes ;

  • Impact sociétal.


Le financement


Le financement s'obtient sous forme de subvention d'un maximum de 600 000 €.

Les directions régionales de Bpifrance aident les gagnants à monter leur demande de subvention et signent un contrat avec l'entreprise pour une période allant jusqu'à 3 ans, basé sur le montant accordé.


La subvention est versée de manière progressive à l'entreprise : à la signature du contrat, une avance pouvant atteindre 70 % du montant de la subvention est versée, et les versements suivants (au maximum deux) sont effectués en justifiant des dépenses équivalentes au double des versements précédents.




CONTACTEZ-NOUS POUR UN AUDIT GRATUIT



Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page